L’adolescence, du pur bonheur !

NON, MAIS CA VA PAS OU QUOI!?!?! PAS DE BISOUS!!!!

Dans le funi ou dans la rue, si je ne reste pas forcément à côté de toi tout dépend :
– de mon humeur
– de si j’estime que tu me fais honte
– quand je trouve que tu vas pas au bon rythme (trop vite ou pas assez!)
– quand tu m’agaces même si au fond je ne sais pas vraiment pourquoi
– et puis parce que laisse-moi tranquille !

* * * * * * * * *

Franchement? Je trouve que j’ai de la chance!

Parce que mis à part, la qualité des notes de français, l’oubli systématique du matériel pour faire ses devoirs ou le nombre de fois pas semaine où on discute de nécessité de démêler la tignasse, nos conflits se limitent à ça!

Si je pense à mon adolescence, je ne me souviens que de ce qui m’a fait plaisir. Et si ma mère a souffert de mon adolescence… je ne m’en souviens pas vraiment.

Moi, je me souviens des cigarettes… de rêves de quand j’aurais 18 ans… de discothèques alors que je n’en avais pas l’age… des premiers émois pendant les vacances d’été à la plage en Italie…  je me souviens d’avoir conduit une Simca en plein milieu de la nuit alors que j’avais à peine 16 ans… d’avoir gouter à des choses pas très catholiques… d’avoir découché au grand damne de ma mère…  et bien sur la découverte du sexe…

Ma mère m’a toujours dit T’inquiète, un jour t’auras des gosses et tu paieras!!! Mais au fond, jusque là j’ai de la chance parce que ça se passe plutôt bien.

Ben ouais j’ai un ado plutôt cool… oh! il est normal, je veux dire par la que quand il fait la gueule…. il fait la gueule!! Même qu’il est capable de jurer tellement fort et tellement moche que je me demande comment ces mots si terrifiants sont entrés dans la bouche de mon bébé! Oui bon, je sais, je n’ai plus le droit de l’appeler « mon bébé » en public, mais bon je doute qu’il vienne lire ces quelques mots dans les prochains jours donc.. hein!… et puis après tout c’est mon blog alors j’y écris ce que bon me semble. Heureusement il ne jure pas en me parlant à moi, il jure en jouant aux jeux vidéos…

J’ai essayé plein de trucs pour qu’il arrête de jurer, même des trucs super choquants. Je vous en parlerai en vidéo parce que certains mots et certaines explications je n’arrive pas vraiment à les écrire.

 

 

Ce que je voulais surtout souligner aujourd’hui, parce qu’on en parlait dimanche en haut des Paccots avec une autre maman c’est que l’adolescence c’est comme un rideau de grand magasin : des fois alors que tout va bien et que tout le monde [ado y compris] rigole à tue-tête, tout d’un coup le rideau tombe et tu ne sais pas pourquoi!

Chaque parent à sa propre technique pour relever le rideau et je crois que, mis à part les coups de bâton qu’on a tous très envie de donner parfois, il n’y en a pas de mauvaises. Pour ma part, quand je sens que c’est possible, que le rideau n’est pas complètement baissé, je lui cours après en lui demandant de me montrer comment il boude en rigolant… des fois ça marche et il rigole. Mais la plupart du temps, il faut jongler avec les humeurs de chacun, l’heure, les casseroles sur le feu et la fatigue. Donc tous n’est pas toujours rose mais tout n’est jamais totalement désespéré.

Courage aux parents!

Courage aux ados !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhère à la newsletter!

*