Rêver, c’est quoi ?

Dans ma bio Insta, j’écris du WIFI et des RÊVES. Si le wifi on sait plutôt ce que c’est et plus ou moins on sait comment ça fonctionne. Les rêves…. c’est quoi?

N’est-il pas un peu naïf et niais de croire que les adultes devraient rêver encore et qu’ils peuvent encore réaliser leurs rêves ?

Je ne crois pas !

J’ai même envie de dire que pour que les adultes rêvent encore et qu’ils le fassent spontanément, il serait idéal que l’on enseigne aux enfants à cultiver leur rêves. Tant à l’école que dans les foyers.

Parce qu’un rêve relégué au placard est une frustration en devenir.

Alors évidemment je parle de rêves abordables. Rêver d’être le premier homme à marcher sur la lune ou rêver de voler comme un oiseau et de le faire sans artifices, même avec la meilleure des bonnes volontés, c’est clairement et respectivement trop tard et pas possible. (enfin je crois… non?)

Je vous parle de rêve physiquement atteignable, le voyage autour du monde, le travail nomade, s’acheter une maison ou une Ferrari, sauver le monde, lutter contre la déforestation, contre le réchauffement climatique, soigner les gens qui souffrent dans les affrontements et les guerres… Enfin votre rêve à vous. Celui que vous avez rangé en vous disant que de toute façon c’est pas possible, c’est pas atteignable et que c’est pas ça la vie.

On a TOUS le pouvoir de sortir notre RÊVE du placard! ⁣

Mon rêve à moi c’était de faire du théâtre. Comme métier. Mais je disais :

“Oh non mais c’est juste un truc que je fais dans mon temps libre.”

“Oh non mais c’est juste un truc que que j’essaye. On verra bien ce que ça va donner.” ⁣

“Oh non mais c’est juste un projet sur lequel je travaille mais rien de sérieux.”

Je suis certaine de ne pas être la seule à parler de cette façon de ce qui en réalité est la chose que j’aimerais le plus faire de ma vie.

Hein que non !? ⁣

Je me dévalorisais TELLEMENT que je cultivais la peur d’essayer et le résultat c’est que les gens autour de moi savaient que je n’y arriverai jamais vu que je n’étais pas sérieuse avec ça. ⁣

Et je dis ça parce que pour moi ça correspond au théâtre, mais en réalité le mot “ça” correspond à n’importe quel projet, n’importe quel rêve que nous préférons dévaloriser par peur d’essayer. ⁣

Ce post est inspiré par ces différentes citations et phrases d’encouragement qu’on voit sur les réseaux sociaux et dans les livres. Qui sont comme “jetées là” sans vraiment y faire attention.

Ces posts qui nous encouragent à CHANGER notre langage et notre façon de parler à propos de ces projets qui nous font rêver. Le temps de leur lecture.

Nous NE DEVRIONS PAS dévaloriser ces choses qui nous tiennent tant à cœur.

Au contraire, nous devrions en parler avec FIERTÉ.

Ce week-end je parlais avec ma cousine, une fille qui a 4 jours de plus que moi et qui a reçu pratiquement la même éducation que moi. Pour rire, nous nous sommes mutuellement corrigées à chaque fois que nos phrases étaient négatives ou dévalorisantes.

C’était un exercice intéressant à faire ensemble parce que par éducation, notre langage ne nous valorise pas. Par ailleurs, nous nous sommes demandées :

comment inciter nos enfants à avoir confiance en eux, en leurs rêves et en leurs choix, si leur propres mères ne croient pas en les leurs?

IL FAUT vivre, travailler, s’investir et agir COMME SI ton rêve, ton projet était DÉJÀ une réalité. ⁣

Avoir la foi en ton rêve ce n’est pas seulement quelque chose qui est encré dans ton cœur.

C’est quelque chose qui doit aussi être projeté haut et fort et en couleurs pour que tout le monde le voit.⁣

Commente si toi aussi tu penses que de sous-estimer ses rêves est une erreur et que, si tu ne l’as pas fait jusqu’à maintenant, tu vas dépoussiérer tes rêves et leur donner la place qu’ils méritent dans ta vie.

 

Retrouvons-nous sur Inta

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adhère à la newsletter!

*